À propos

Davantage qu’un bijou, chaque création de la maison Mara Paris, fondée en 2015 au sein de la capitale française, constitue un manifeste artistique. Chaque collection matérialise le résultat d’un processus complexe se nourrissant de réflexions autour des relations nouées entre le corps, le temps, le souvenir, la mémoire, la perspective et l’espace. Cette matrice est le fruit du riche parcours d’Ayça Özbank Taskan, architecte franco-turque, qui après une enfance à Istanbul environnée d’artistes émanant de tous horizons, a forgé sa science du volume et du design au sein d’établissements réputés, tels que l’Università Iuav Di Venezia ou l’Ecole Polytechnique de Milan.
« Le bijou tel que je le conçois n’a pas une simple vocation décorative ou picturale, il fait partie d’une catégorie d’objets chargés de signification, dotés d’une puissance dimension émotionnelle, voués au symbole et porteur d’objectifs, que ce soit la célébration du pouvoir, du lien, du passage, de la protection, de la fierté, de la reconnaissance et bien sûr de la créativité » explique Ayça Özbank Taskan qui précise : «les bijoux Mara Paris s’inscrivent à la fois dans l’essence du précieux, c’est-à-dire la transmission de génération en génération, et l’exaltation de notre individualité en illustrant la force des liens entre notre personnalité et notre environnement par le biais de la forme. »
Ayça Özbank Taskan

Chaque pièce se nourrit de références culturelles qui donnent à la matière une profondeur de champs singulière. Une matière vivante et habitée. « Les villes où j’ai vécues, constituent le cadre où s’est épanouie ma formation d’architecte et où se sont cristallisées mes connaissances. Le fait d’avoir étudié dans les mêmes écoles que les architectes comme Renzo Piano, Carlo Scarpa, Massimo et Lella Vignelli, que j’admire énormément, est fondamental dans mon processus créatif. Cette relation motive mon besoin profond de créer des formes qui reflètent cette symbiose entre le corps et l’espace. »

Chaque collection, régulièrement enrichie et articulée autour d’un concept unique, constitue un exercice de style particulier. Ainsi, la collection Curves & Personas réverbère d’une part la mémoire des lignes tracées par Picasso et Matisse, et d’autre part la singularité des courbes qui prospèrent dans les œuvres monumentales des défenseurs du déconstructiviste tels que Zaha Hadid et Frank Ghery. La collection Two célèbre l’exploration constante du détail qui distingue les recherches de Carlo Scarpa. La collection Delicatesse distille les échos sensuels des principes fondamentaux énoncés par Constantin Brancusi tandis que la collection Form Is A Mystery puise son attrait dans les sinuosités magnifiées par Alvar Aalto. Alors que la collection Men s’extirpe de l’assignation du genre et que la collection Columns reflète la forme des colonnes romaines, la collection Hope illustre le retour de l’allegresse et de la joie de vivre par le biais de bijoux ludiques et élégants tandis que la collection Haven, qui s’articule autour de la perle baroque, traduit l’aptitude de la maison à explorer de nouvelles approches et de matières différentes, associées au vermeil et à l’argent.

Conçues pour être portées de manière unique, les formes singulières imaginées par Ayça, telles des sculptures organiques modernes, s’adaptent sans effort au corps. En remettant en question les conventions et en transformant le concept d'art portable en un espace habitable permettant à celui ou celle qui le porte de s'exprimer, les créations Mara Paris permettent à chacun d'inventer, de réinventer et de laisser s'épanouir la confiance en soi. Plus qu'une collection, chaque création est un vecteur intemporel de narration et d'affirmation personnelles.

Ayça Özbank Taskan working